Soutenance de Marie-Dominique Aguillon


Monde de l’expertise en migration et carrières d’experts au Sénégal

par Marie-Dominique Aguillon

 La soutenance a eu lieu le jeudi 15 décembre à 14 h à l’Université Aix-Marseille, Faculté des sciences, site Saint-Charles

Le jury

  •  Sandrine REVET, Anthropologue, Directrice de recherche, HDR, Sciences Po – CERI, Rapportrice
  • Antoine PÉCOUD, Sociologue, Professeur des Universités, HDR, Université Paris 13, Rapporteur
  • Mamadou DIMÉ, Sociologue, Maître de conférences, HDR, UGB – Saint-Louis, Sénégal, Examinateur
  • Delphine MERCIER , Sociologue, Directrice de recherche, HDR, CNRS – LEST, Présidente
  • Sylvie BREDELOUP , Socio-anthropologue, Directrice de recherche, HDR, IRD – LPED, Directrice de thèse 
  • Sophie BAVA, Socio-anthropologue, Chargée de recherche, IRD – LPED, Co-directrice de thèse

Résumé de la thèse

 Dans un contexte de doxa néolibérale, des lieux d’expertise tels que les organisations internationales élaborent des normes à l’échelle euro-africaine en matière de politiques migratoires conduisant à légitimer le contrôle des flux migratoires. Depuis le début des années 2000, ces commanditaires participent non pas à la création, mais à la structuration d’un «monde» de l’expertise en migration ainsi qu’au renforcement et à la professionnalisation d’un marché de l’expertise. La professionnalisation de ce marché contribue à l’émergence de registres paradoxaux pour penser la migration, produits et réappropriés par celles et ceux — issus des sphères universitaire, associative, politique et de la consultance — que je nomme «experts».

À partir d’un travail biographique et d’observation mené au Sénégal et au Maroc (2016-2019), cette thèse cherche à décrypter le fonctionnement, les parcours et les récits de ces experts africains intervenant actuellement dans le domaine des migrations au Sénégal. Elle interroge leurs carrières et propose d’analyser la sédimentation de ce monde de l’expertise sur les migrations. Par le biais de diffusion de normes aux États, de pratiques discursives et de manières de concevoir les politiques migratoires, des hiérarchies s’instaurent ainsi que des enjeux sociaux et l’exercice de nouvelles formes de dominations.

Située à la croisée de la sociologie des migrations et de la sociologie de l’expertise, cette recherche s’attache à décrire puis analyser un processus au cours duquel des experts aux carrières socialement hétérogènes et aux points de vue antagonistes sur les migrations, se retrouvent réunis autour d’une table pour écrire une page de la politique migratoire sénégalaise. Financé, coordonné par l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) et co-porté par le ministère de l’Économie, des Finances et du Plan, ce dialogue ne se déroule pas sans tension.

Si l’africanisation de l’expertise contribue à une remise en question des politiques migratoires en cours, invitant à une libre circulation, elle peut aussi à l’inverse, contribuer à légitimer et à consolider des programmes d’entrave aux mouvements des populations africaines, préalablement construits à l’extérieur de l’Afrique. Entre une organisation internationale qui édicte des conduites à tenir et un État sénégalais qui tarde à révéler ses positions sur la question, il s’agit d’apprécier comment se déclinent les marges de manœuvre des experts.


Mots-clés : experts, expertise, Sénégal, politiques migratoires, monde, carrières, OIM.

Summary 

 In a context of neoliberal doxa, places of expertisesuch as international organizationsare developing norms at the Euro-African level in terms of migration policies, leading to legitimizing the control of migration flows. Since the early 2000s, these sponsoring organizations have participated not in the creation, but in the structuring of a ‘world’ of expertise in migration as well as in the strengthening and professionalization of a market of expertise. The professionalization of this market contributes to the emergence of paradoxical registers for thinking about migration. These discourses are produced and reappropriated by thosefrom the academic, associative, political and consultancy sphereswhom I call ‘experts’.

Based on biographical and observational work carried out in Senegal and Morocco (2016–2019), this thesis seeks to decipher the functioning, paths and narratives of these African experts currently working in the field of migration in Senegal. It questions their careers and proposes to analyze the sedimentation of this world of expertise on migrations. Through the dissemination of norms to States, discursive practices and ways of conceiving migration policies, hierarchies are produced as well as social issues and the exercise of new forms of domination. 

Located at the crossroads of the sociology of migrations and the sociology of expertise, this research seeks to describe and then analyze a process during which expertswith socially heterogeneous careers and antagonistic points of view on migrationsfind themselves gathered around a table to write a page of Senegalese migration policy. Funded, coordinated by the International Organization for Migration (IOM) and co-supported by the Ministry of Economy, Finance and Planning, this dialogue does not take place without tension. 

If the Africanization of expertise contributes to a questioning of current migration policies, encouraging free movement, it can also, conversely, contribute to legitimizing and consolidating programs to hinder the movement of African populations previously built outside of Africa.

Between an international organization that enacts guidelines and a Senegalese state that is slow to reveal its positions on the issue, it is a question of assessing how the experts’ margins of maneuver are adapted. 


Keywords: experts, expertise, Senegal, migration policies, world, careers, IOM.


 



Citer ce billet
La rédaction (2023, 23 janvier). Soutenance de Marie-Dominique Aguillon. MOVIDA. Consulté le 24 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/rnk2

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search