N°5 – Confluences africaines


Ce numéro, coordonné par Cheikh El Hadji Abdoulaye Niang et Seydi Diamil Niane, tous deux chercheurs à l’IFAN au sein de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar, nous amène à nouveau sur des pistes et des chemins originaux pour comprendre la circulation des hommes, des savoirs et des normes culturelles au sein du continent africain. Nous avons privilégié, cette fois, l’éclairage d’un segment de relations, de contacts et de coopérations historiques et contemporaines entre le Maroc et le Sénégal. Deux pays, comme les auteurs le rappelleront, dont les relations s’inscrivent dans une épopée au long cours sans cesse renouvelée. La densité relationnelle se mesure notamment au travers de liens commerciaux, d’entrelacement religieux, de circulation des imaginaires et de productions culturelles, éditoriales et architecturales ou de réseaux politiques et diplomatiques. s. Les auteurs du dossier de ce numéro explorent les différents axes de ces interactions denses à partir de périodes et de disciplines différentes qui, associées à des entretiens avec des personnalités publiques des scènes économiques, culturelles et religieuses contemporaines, font la richesse du présent numéro et de l’esprit éditorial de la revue.

Nous vous souhaitons une bonne lecture de ce numéro qui continue de creuser son sillon, fidèle à l’adage de la revue : « L’Afrique dans le monde et le monde en Afrique ».

Sommaire


Téléchargement

 

Novembre 2022, n°5

Dossier “La co-production des savoirs entre le Maroc et le Sénégal : acteurs, supports et usages”,  coordonné par Cheikh El Hadji Abdoulaye Niang et Seydi Diamil Niane

Consulter (Cairn) ou télécharger le numéro Afrique(s) en mvt n°5 (.pdf)

 

 


Revue ‘ L’Afrique en mouvement ’

Afrique(s) en mouvement est une revue scientifique sur les mobilités et la globalisation en Afrique. Basée au Maroc et portée par l’Université Internationale de Rabat et son centre de recherche, le Center for Global Studies, elle a été initiée par les chaires Migrations, Mobilités, Cosmopolitismes et Religions, Cultures et Sociétés, ainsi que le LMI Movida de l’IRD. Dans une perspective pluridisciplinaire, la revue ambitionne de décrire les dynamiques sociales, culturelles, politiques et économiques en Afrique par le prisme des mobilités humaines et de celles des savoirs, des marchandises, des techniques et des objets. Nous mettons un « s » à Afrique(s), pas seulement pour rendre compte des pluralités africaines, mais parce que nous souhaitons penser en même temps l’Afrique dans le monde et le monde en Afrique.




Citer ce billet
La rédaction (2022, 22 décembre). N°5 – Confluences africaines. MOVIDA. Consulté le 16 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/rnjz

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search