Célia Lamblin, sociologue

Docteure en sociologie

Courriel : celia.lamblin@gmail.com

SITUATION ACTUELLE

Depuis 2021 : Formatrice au Collège coopératif, Martigues : préparation au Diplôme d’État d’Ingénierie Social

Depuis 2020 : Formatrice à l’Institut Régional du Travail Social (IRTS) Paca-Corse, Marseille : initiation à la recherche en sciences sociales à destination des Assistants en Service Social et Educateurs

Depuis 2019 : Fellow Institut Convergences Migrations département « Policy »

Depuis 2019 : Chercheure associée au LPED (IRD-AMU) et au MESOPOLHIS (CNRS-AMU)

Depuis 2018 : Docteure en sociologie de l’Université d’Aix-Marseille

Depuis 2016 : Membre du LMI MOVIDA, Laboratoire Mixte International de recherche (Mobilités, Voyages, Innovations et Dynamiques dans les Afriques méditerranéenne et subsaharienne)

PARCOURS UNIVERSITAIRE

2018Doctorat en sociologie – Université Aix Marseille.

Vivre la révolution de 2011 à distance. Sociologie des migrations égyptiennes en France sous la direction de Sylvie Bredeloup (LPED-IRD) et Sylvie Mazzella (LAMES-CNRS). sous la direction de Sylvie Bredeloup (LPED-IRD) et Sylvie Mazzella (LAMES-CNRS), Université Aix Marseille, soutenue le 27 novembre, Présidente du jury : Sarah Ben Néfissa (IRD), Rapporteures : Assia Boutaleb (LERAP) et Swanie Potot (URMIS-CNRS), Examinateurs : Sophie Bava (LPED-IRD), Étienne Gérard (CEPED-IRD)

Financé par un contrat doctoral LabexMed (Laboratoire d’Excellence sur la Méditerranée) de 2013 à 2016.

  • Accessit du prix de thèse Varenne 2019 dans la catégorie Démocratisation
  • Finaliste du prix de thèse « Afrique et diasporas 2020 » du GIS Etudes africaines

2012 Master Recherche et Etudes Sociologiques – Univ. Toulouse II le Mirail

  • Mémoire : La construction sociale de la mémoire postcoloniale : le cas des héritier-e-s de harkis dans la lutte pour l’émergence d’une mémoire postalgérienne en France, sous la dir. de Michel Grossetti et Sonia- Hasnia Missaoui, Université Toulouse le Mirail, juin 2012

2011 Maîtrise de Recherche en Sociologie – Univ. Toulouse II le Mirail

  • Mémoire : Les héritiers de harkis de Saint Pons de Thomières : De la mémoire familiale à l’histoire collective, sous la dir. de Patricia Vannier, Université Toulouse Le Mirail, juin 2011

2009 Licence de Sociologie – Univ. Toulouse II le Mirail

ACTIVITÉS DE RECHERCHE

Axes de recherche :

  • Sociologie des migrations
  • Sociologie politique

Terrains de recherche :

  • France : Ile de France, Marseille, (Doctorat), Briançon (Post-doctorat)
  • Égypte : Le Caire, Alexandrie, Delta du Nil (Doctorat)
  • Côte d’Ivoire : Abidjan (Post-doctorat)

Recherche doctorale (2013-2018) :

Vivre la révolution de 2011 à distance. Sociologie des migrations égyptiennes en France.

Mots-clés : Sociologie des migrations, France, Égypte, Révolution, action collective.

Ma thèse avait pour objectif d’appréhender de quelles manières des Égyptiens, installés en France depuis plus ou moins longtemps, avaient vécu les événements politiques de leur pays d’origine. Entre janvier 2011 et juillet 2013, l’Égypte a traversé une crise politique sans précédent. Dans ce climat troublé, j’ai reconstitué les parcours migratoires et professionnels des Égyptiens vivant en France et observé comment ces derniers avaient pu contribuer aux événements politiques survenus en Égypte. Le dispositif méthodologique s’est articulé autour d’une combinaison de méthodes qualitatives et quantitatives.

Recherches postdoctorales :

2018 : Les Maraudeurs du Briançonnais.

Mots-clés : Accueil, Briançon, hospitalité, maraudes, migrants.

Dès janvier 2019, j’ai amorcé une recherche exploratoire sur les « maraudeurs ». Ces hommes et ces femmes sillonnent les Alpes du briançonnais pour venir en aide à des migrants, souvent originaires d’Afrique de l’Ouest et qui fuient police et milices italiennes. J’ai essayé de comprendre les motivations de ces maraudeurs, un temps rebaptisé « militants pro-migrants » par la presse et d’interroger les points de bascule, les points de bifurcation dans les trajectoires individuelles. Plus globalement comment ces événements entraînent-ils de nouvelles manières d’appréhender le monde social ? Une enquête de terrain a été réalisée en mars 2019 financée par le LAMES, CNRS. Cette enquête se poursuit depuis septembre 2020 dans le cadre des Ateliers de Recherche Collective de l’IRTS.

2019 : Le panafricanisme à Abidjan.

Mots-clés : Panafricanisme, Côte d’Ivoire, engagement, action collective.

Enquête de terrain réalisée en décembre 2019 financée par le LMI Movida durant 10 jours.

Cette mission avait pour objectif de construire une recherche plus large sur la place du panafricanisme dans les pratiques et les discours politiques en Côte d’Ivoire.

2020 : Sociologie politique d’une jeunesse contestataire : rapports sociaux de sexe et panafricanisme entre la France et la Côte d’Ivoire.

Mots-clés : Panafricanisme, rapports sociaux de sexe, action collective.

Ce projet bénéficie d’un financement de la part du GIS Genre dans le cadre du soutien à la mobilité de la jeune recherche 2020.

PUBLICATIONS SCIENTIFIQUES

Articles dans des revues à comité de lecture

  • Célia Lamblin, (2020),« Establishing family in the Nil Delta : emigration, transnational conjugality and social places of women », Special issue under the dir. of Marie-Laurence Flahaux, Marie Godin and Jocelyn Nappa) entitled “Returning, circulating, staying put: Complex family strategies among African migrants », African Diaspora, A Journal of Transnational Africa in a Global World,13, Issue 1-2, p 1-26.
  • Célia Lamblin, « Vivre une révolution à distance. Sociologie des migrations égyptiennes en France », Sociétés plurielles, n°3, Avril 2020.
  • Célia Lamblin, (2016), «To What Extent Can the January 25 Revolution Be Seen as a “Bifurcation” in the Life Stories of Egyptian Migrants in France? », Dossier sous la dir de Vincent Geisser et Claire Beaugrand, Journal of Immigrant & Refugee Studies, 14:3, 298-313, DOI: 10.1080/15562948.2016.1209609.
  • Célia Lamblin, « Participation politique des Égyptiens résidant en France : vers la construction d’une citoyenneté́ en migration ? », Dossier sous la dir. de Delphine Pagès El-Karoui, Revue européenne des migrations internationales, vol. 31 – n°3 et 4 | 2015, DOI : 10.4000/ remi.7419

Articles soumis et en cours d’évaluation

  • Célia Lamblin, « Devenir communauté. Les gérants des snacks égyptiens du centre-ville à la porte de l’espace public marseillais » Dossier sous la dir. de Camille François, Kevin Vacher, François Valegeas « Les batailles de Marseille », Métropolitiques, publication prévue pour mars 2021.
  • Célia Lamblin, Jean-Baptiste Bertrand, « L’accueil des exilés d’Égypte de 1956-1957 à Marseille : assistance et contrôle au cœur d’une crise diplomatique », Revue des Mondes Musulmans et de la Méditerranée, publication prévue pour décembre 2021.

Ouvrage

  • Célia Lamblin, Vivre la révolution à distance, ENS Editions, Lyon, publication prévue pour mai 2021. SYNOPSIS ACCEPTÉ, EN COURS DE RÉDACTION

Evaluation d’articles scientifiques

Décembre 2019                   Article pour la revue Année du Maghreb

Autres productions académiques

  • Célia Lamblin, Le panafricanisme depuis Abidjan : un terrain exploratoire pour situer le multi-situé, Carnet hypothèse du LMI Movida, https://movida.hypotheses.org/5375.
  • Célia Lamblin, Ndèye Coumba Diouf, Marie-Dominique Aguillon, Retour sur une résidence d’écriture à Moulay Idriss, Carnet hypothèses LMI Movida, https://movida.hypotheses.org/4774

Célia Lamblin et Joseph Cacciari, L’approche biographique : la confrontation de perspectives concurrentes à l’épreuve du terrain, Carnet hypothèses des chantiers de la thèse, séminaire doctoral du LAMES, https://doctlames.hypothèses.org/37


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search