13ème séminaire MOVIDA


Séminaire mensuel MOVIDA
le jeudi 3 novembre juin entre 11h et 13h (heure française, GMT+1)


1ère communication

« Retours contraints dans la zone sahélo-saharienne au Niger (Tanout et Tchin Tabaraden) »
par Amadou Seybou Boureima,
Doctorant au département de Géographie, Laboratoire d’Études et de Recherches sur les Territoires Sahélo Sahariens (LERTESS), Groupe d’Études et de Recherches, Migrations, Espaces et Sociétés (GERMES), Université Abdou Moumouni de Niamey, Niger, membre du LMI MOVIDA

2e communication

“Les abattoirs industriels Halal du Sud Brésilien : Piège ou ressource pour les migrants Sénégalais ?”
par Maria Luz Espiro
Social anthropologist and researcher at the National Scientific and Technical Research Council (CONICET) and at the National University of La Plata, Argentina, member of IML MOVIDA  et
Régis Minvielle
Socio-anthropologue à l’IRD (LPED/AMU), membre du LMI MOVIDA


Résumés des communications

« Retours contraints dans la zone sahélo-saharienne au Niger (Tanout et Tchin Tabaraden) »

Parmi les facteurs de l’immigration figurent la proximité, la présence d’un réseau social ancien et d’opportunités d’emploi. La Libye demeure de ce fait un pays d’immigration pour les Nigériens plus que de transit et cela du fait de l’ancienneté et la circularité des flux. Cette immigration s’autofinance à travers la prise en charge du voyage du migrant par les proches dans la destination. En effet, la pauvreté des migrants, le caractère irrégulier de l’immigration (voyage en étape) et la solvabilité des proches en destination concourent au maintien de ce mode voyage.

Ainsi, sur les routes de la Libye, le migrant est objet de spéculation entre acteurs qui assurent le transport. Cependant, en 2011 sous la pression des mouvements internes de contestation favorisés par le printemps arabe, le régime libyen tombe et l’anarchie s’installe. En l’absence de l’Etat, un nouveau système de monnayage du migrant voit le jour et se greffe au dispositif du voyage en dette en usant des méthodes cruelles.

Il s’agit à travers des résultats de recherche réalisée de 2019 à 2022 auprès des migrants de retour de la Libye dans les communes de Tchintabaraden et Tanout, de montrer qu’en plus du climat d’insécurité, le voyage en dette sert de substratum au rançonnage pour fonctionner. “

“Les abattoirs industriels Halal du Sud Brésilien : Piège ou ressource pour les migrants Sénégalais ?”

À l’ombre des lumières médiatiques, braquées sur la route Sud-Nord, les parcours des Sénégalais au Brésil expriment en creux l’accélération d’une globalisation des Suds. La fragilisation du petit commerce en raison notamment de la pandémie a conduit un certain nombre de ces migrants à se replier dans le secteur de l’industrie alimentaire dans le sud du Brésil.

L’expansion du marché de la volaille dont une partie de la production est destinée aux pays du Moyen Orient nécessite un besoin toujours plus accru de main d’œuvre musulmane afin de garantir un produit certifié halal et de répondre à des objectifs de production sans cesse plus élevés. Dans un contexte de rotation incessante de la main d’œuvre, l’arrivée de nouveaux migrants constitue donc une aubaine pour les grands abattoirs industriels du sud du Brésil qui n’hésitent pas à envoyer des émissaires à l’autre extrémité du pays, dans l’Etat amazonien d’Acre pour attirer des travailleurs. Il s’agira de présenter les premiers résultats de notre enquête exploratoire sur les modalités d’insertion des Sénégalais dans la filière halal autour de la ville de Passo Fundo dans l’Etat de Rio Grande do Sur à l’aune du rôle des acteurs économiques et des ONG, de l’expérience sensible du travail d’ouvrier des abattoirs, et des représentations que suscitent la présence de ces nouveaux migrants.


Le séminaire aura lieu à distance et en présence dans certains laboratoires MOVIDA, dont au LPED à Marseille.


Lien zoom


Coordination



Citer ce billet
La rédaction (2022, 25 octobre). 13ème séminaire MOVIDA. MOVIDA. Consulté le 3 mars 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/rnjq

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search