Hétérogénéité des figures et des parcours des migrants africains en Amérique latine

En insistant sur les profils de l’intrépide franchissant les frontières, ou bien du chômeur, du vendeur à la sauvette, ou encore du dealer voire du terroriste, les médias ont tendance à présenter les migrants à travers les seuls prismes biaisés de la victimisation, de l’héroïsation ou encore de la criminalisation. L’objectif de ces récits n’est pas tant de dépeindre une réalité bien souvent complexe que de réveiller des sentiments d’indignation, de compassion ou d’admiration du public.

En soulignant au contraire la pluralité des figures africaines en Argentine et au Brésil, cette communication s’efforcera de remettre de l’ordinaire dans le quotidien des migrants. Malgré la jeunesse de cette migration, nous verrons que, si le colporteur mouride fait l’objet de toutes les attentions en raison de sa visibilité dans l’espace public, d’autres manières de s’inscrire sur ces territoires coexistent et rappellent que le phénomène migratoire est traversé par de multiples univers sociaux et professionnels.

Présentation des travaux de recherche de Régis Minvielle, Post-doctorant à l’Université de Sao Paulo, Chercheur associé au LPED, Accueilli au GERM/Université Gaston Berger de Saint-Louis

Mercredi 1 mars à 9h30 à l’IPAR, immeuble Bilguiss, 67 rond-point VDN, Ouest-Foire, Dakar


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search