Exposition Vies d’ordures : de l’économie des déchets

Exposer les manières dont les sociétés produisent, traitent, s’approprient et transforment les restes, apparait comme un enjeu central pour un musée
de société comme le Mucem. Basée sur des enquêtes ethnographiques, cette exposition propose un voyage autour de la Méditerranée à la découverte des gestes des hommes et des femmes qui vivent des déchets. En montrant les façons dont nous les collectons, les trions, les réparons, les transformons, avec l’inventivité de la nécessité, elle dessine un monde d’échanges et de transferts autour de ces restes qui s’avèrent bien davantage que de simples rebuts. Par les détournements mais également par les traitements de haute-technologie dont ils font l’objet, les déchets donnent ainsi forme à nos paysages et à nos relations sociales. Un parcours avec 450 objets, installations, films, cartes et schémas sensibilise le public à la gestion individuelle et collective des déchets. Il lui permet de s’interroger sur ses modes de production et de consommation.

Commissaire général : Denis Chevallier, ethnologue, conservateur général au Mucem
Commissaire associé : Yann-Philippe Tastevin, ethnologue au CNRS, chercheur au LMI-MOVIDA
Scénographie : Clotilde Berrou (bk CLUB architectes) et Julien Choppin (Encore Heureux)
Catalogue en coédition avec ArtLys
Avec le soutien de SUEZ, de l’ADEME et de Pellenc ST

Cette exposition donne lieu à une collaboration avec le National Folk Museum de Séoul.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search