Stéphanie Lima

Stéphanie Lima est géographe, maîtresse de conférences à l’INU Champollion à Albi et membre du LISST (CNRS UMR 5193) de l’Université Toulouse 2 Jean Jaurès, depuis 2005. Elle est co-animatrice du LMI MOVIDA (https://movida.hypotheses.org/) et fellow de l’Institut Convergences Migrations. Elle est aussi directrice adjointe du GIS « Etudes Africaines en France » (https://etudes-africaines.cnrs.fr). Actuellement, elle est en délégation CNRS en accueil au LISST, avec un projet de recherche intitulé « Politiques de la localité et mobilités diasporiques. Horizons sénégalais en tensions : scènes et réseaux ».

Après avoir réalisé un doctorat (2003) et un postdoctorat (2009) au Mali, elle a mené un séjour de recherche d’une année au Sénégal en 2017-2018 dans le cadre du LMI MOVIDA. Ses recherches portent sur les migrations internationales en Afrique de l’Ouest, plus particulièrement sur les recompositions des territoires locaux (décentralisation des pouvoirs, découpage des espaces) et sur les enjeux du développement et de la citoyenneté au sein des diasporas malienne et sénégalaise. Aujourd’hui ses travaux s’intéressent au devenir des « localités », au prisme des pratiques de mobilités des acteurs locaux et des politiques publiques territoriales.

Elle enseigne principalement en licence de géographie (INUC, Albi) et intervient régulièrement à l’IEP de Toulouse (séminaire « Migrations et développement) et au sein du Master SOCDEV du LMI MaCoTer, à l’Université de Kabala, Bamako (http://www.lmi-macoter.net/master-socdev/).


Dernières publications 

2024, Stéphanie Lima, « La relation migration-développement au prisme des localités : rétrospective d’une tension continue entre politisation et dépolitisation au Mali », Revue européenne des migrations internationales [En ligne], vol. 40 – n°1 | 2024, mis en ligne le 15 mars 2024

2022, Stéphanie Lima, « Géographie politiques des territoires multisitués : l’espace local au prisme des découpages et des migrations internationales au Mali et au Sénégal », in Fabrice Argounès, Géographies du politique, Atlande Clefs-concours, pp.199-207

2019, Stéphanie Lima « Politiques du découpage local au Sénégal sous influences : inachèvement, hybridation, fragmentation », L’Espace politique, n°39, 2019-3, 27p. https://doi-org.gorgone.univ-toulouse.fr/10.4000/espacepolitique.7476

2017, Stéphanie Lima, Hasnia-Sonia Missaoui et Jérôme Lombard, Mobilités, migrations internationales et réseaux sociaux : approches inter- et transnationales, Editorial, Espaces, Populations, Sociétés, [En ligne], http://journals.openedition.org/eps/7227

2017 ; « Migrants mobiles et immobiles », in Giorda Cristiano, Stopani Antonio, Semestrale di Studi e Ricerche di Geografia Roma – XXIX, Fascicolo 2, luglio-dicembre, pp. 91-102 http://semestrale-geografia.org/index.php/sdg/article/view/365



Citer ce billet
La rédaction (2024, 22 avril). Stéphanie Lima. MOVIDA. Consulté le 16 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/rn84

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search