Invitation à la rencontre « En matière(s) de ville… »


Rencontre avec Armelle Choplin

auteure de « Matière grise de l’urbain . La vie du ciment en Afrique » dans le cadre du cycle de rencontres « En matière (s) de ville… »

Mercredi 26 mai 2021 à 18h30 à Kër Thiossane (Dakar)


Événement accessible sur place – plan d’accès  et en ligne via Zoom – lien pour participer


Cette rencontre visera à réfléchir aux « matières de l’urbain », à partir du livre d’Armelle Choplin, mais sans s’y réduire : la circulation des modèles, des techniques, des matériaux, des compétences sera également centrale.

Avec la participation de :

  • Mamadou Jean-Charles TALL, architecte
  • Nzinga MBOUP, Caroline GEFFRIAUD, Nicolas RONDET, architectes WOROFILA / ‘Habiter Dakar’
  • Carole DIOP, architecte / Afrikadaa
  • Yann Philippe TASTEVIN, anthropologue CNRS
  • Thomas FOUQUET, anthropologue CNRS / Animateur de la séance

L’évènement est accessible en ligne via Zoom (à partir de 18h30 au Sénégal et 20h30 en France et en Europe)


Le cycle de rencontres « En matière(s) de ville… »

De quoi sont faites les villes du continent, littéralement : avec quels matériaux et suivant quelles filières d’approvisionnement ? En utilisant quelles techniques et savoir-faire ? En appui de quelles visions des urbanités présentes et à venir, et en prise avec quelles circulations transnationales de modèles et de compétences ? Plus généralement, comment, au jour le jour, sont produits les espaces urbains, non seulement sur le plan matériel mais aussi symbolique et politique ? Qu’est-ce qui se dégage de l’interaction entre le bâti et les affects citadins dans la durée ? Quels imaginaires et narrations s’y rapportent – face à quelles contraintes et en prise avec quels désirs ?
Ces questions appellent assurément des réponses à la fois multiples et nuancées. Elles ne s’épuisent à aucun moment dans le récit dominant d’« urbanités africaines » qui seraient par définition chaotiques, ingérables, voire cauchemardesques. Plus encore, les expériences citadines en Afrique, et les contextes urbains qui les sous-tendent, ont beaucoup à apporter à une théorie urbaine longtemps restée hémiplégique en sa face Sud.


La série de rencontres « En matière(s) de ville » vise à prendre en charge ces questionnements depuis des points de vue pluriels : sciences sociales, architecture, urbanisme, ingénierie, pratiques artistiques et industries créatives, etc. Co-organisées par le Laboratoire Mixte International MOVIDA (Mobilités, Voyages, Innovations et Dynamiques dans les Afriques) et le collectif LFDkr (Learning From Dakar), ces rencontres ont vocation à s’émanciper des cadres d’analyse classiques de la ville et des urbanités, en embrassant un esprit de laboratoire et en investissant des espaces de discussion et/ou d’intervention alternatifs à ceux les plus légitimes ou habituels.



 

 

Télécharger la version numérique [.Epub]

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search