Mettre en son les cartes postales : une autre manière de déconstruire les idées reçues sur les migrations


Sources des capsules sonores contre les idées reçues sur les migrations africaines

Cette production en langue wolof, pulaar et français a été réalisée par le studio Ëpoukay à Dakar (Ludo Mepa : habillage sonore et mixage) avec la contribution de Cheikh Oumar Ba  et Mariama Kesso Sow pour l’IPAR et de Gilles Balizet, Sylvie Bredeloup, pour l’IRD et Ndèye Coumba Diouf pour l’IPAR/IRD. La fondation Heinrich Böll Stiftung, bureau Sénégal, a financé et accompagné ce projet de janvier à novembre 2020 avec l’appui de l’Initiative Prospective Agricole et Rurale (IPAR). Cette initiative s’inscrit pleinement dans la volonté des chercheurs, partie prenante de MOVIDA, et des responsables de la fondation Heinrich Boll de revenir sur les fausses évidences circulant sur les migrations africaines.


En 2017-2018, des premières cartes postales ont été confectionnées au format papier dans le cadre du LMI MOVIDA, pour apporter des premiers contre-arguments scientifiques. A l’étape suivante, il s’agit de « mettre en son » la carte postale intitulée les routes de la migration africaine mènent rarement en Europe dans un format court et simple à télécharger pour interpeller les décideurs.


Des ateliers vont être organisés courant 2021 avec des parlementaires et journalistes sénégalais avec pour objectif d’approfondir les connaissances sur ces problématiques et de lancer la discussion après l’écoute de ces capsules sonores. En complément une variété de moyens de diffusion (podcasts sur internet, campagne par whatsapp et réseaux sociaux, radios locales) sera mise en place pour que ces productions sonores soient entendues auprès d’un public élargi. Une bibliographie commentée a été établie pour permettre à ceux qui le souhaitent d’approfondir leurs connaissances sur cette question. Espérons que ces capsules sonores puissent circuler au-delà des frontières sénégalaises et donner envie d’en savoir plus sur les contours des migrations intra-africaines.


 

 

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search