Nouvelle publication dans Comparative Migration Studies

Cet article analyse de nouvelles données sur l’évolution et les caractéristiques des migrations entre l’Afrique et l’Europe depuis le milieu des années 1970, et discute de leur congruence avec le contexte évolutif des politiques migratoires.

BEAUCHEMIN, C., FLAHAUX, M.-L., SCHOUMAKER, B. (2020). « Three sub-Saharan migration systems in times of policy restriction », Comparative Migration Studies, 8 (19), 1-27, DOI: 10.1186/s40878-020-0174-y

A partir des données des projets « Determinants of International Migration » (DEMIG) et « Migration between Africa and Europe » (MAFE), nous comparons les flux et les politiques de trois pays d’origine en Afrique et de six pays de destination en Europe (République démocratique du Congo, Ghana et Sénégal, d’une part, et Belgique, France, Italie, Espagne, Pays-Bas et Royaume-Uni, d’autre part). Nous nous penchons sur des sujets que les études quantitatives négligent généralement en raison du manque de données, tels que la propension à émigrer, le statut légal des migrants à leur arrivée, les itinéraires migratoires et la propension au retour. Nous montrons que les périodes de restrictions en Europe ne correspondent pas à une diminution de l’émigration africaine, mais plutôt à une augmentation de la migration irrégulière et à une diminution des retours. En outre, nos analyses révèlent que les tendances des migrations africaines sont très différentes entre pays de destinations récents et historiques.

Texte intégral en accès libre : https://comparativemigrationstudies.springeropen.com/articles/10.1186/s40878-020-0174-y


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search