Parution dans Afrique Contemporaine


Sophie Bava et Régis Minvielle ont contribué au dernier numéro  varia d’Afrique Contemporaine (2018/3-4 (N° 267-268) avec des articles intitulés  « La saison des femmes : Parcours de femmes africaines subsahariennes au Caire » et « Les Africanos de República: La naissance d’une centralité africaine au cœur de São Paulo »


Sophie Bava décrit dans cette publication  la manière dont les étudiantes ou femmes d’étudiants de l’université al-Azhar en Égypte mais aussi les commerçantes et  entrepreneures originaires d’Afrique subsaharienne expérimentent, dans la mégapole cairote, des trajectoires où le désir de réussite se heurte aux difficultés de l’insertion et des rapports avec la société locale – mais aussi avec leurs proches. Sur la base de terrains exploratoires menés au Caire, sa contribution suggère plusieurs problématiques quant aux rôles qu’elles assument en migration, à la reconfiguration de leur place dans le couple ou de leur rapport à la religion, et interroge le décalage qu’expérimentent ces femmes entrepreneuses et dynamiques dans leur rencontre avec une autre société et d’autres imaginaires de la femme.

Régis Minvielle retrace quant à lui les parcours africains au Brésil, amorcés dans les années 2000 à la faveur de politiques d’ouverture. Maillon central de ces nouvelles circulations, le quartier de República, au cœur de São Paulo, constitue un point de convergence pour les migrants africains, en tant qu’espace d’installation, de travail et de consommation. Les modalités d’insertion dans la ville, notamment via le commerce ethnique et les sociabilités induites, contribuent à l’émergence d’une centralité africaine qui tend à redéfinir certains fragments urbains de la mégapole sud-américaine.


Vous pouvez retrouver ces articles sur la plateforme du cairn : https://www.cairn.info/revue-afrique-contemporaine-2018-3.htm


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.