Entretien avec Nadia Khrouz sur Yabiladi.com

Comment s’est faite la conception de ce livre ?

C’est un ouvrage issu de ma thèse de doctorat en sciences politiques, que j’ai soutenue en 2016, sur les pratiques juridiques et administratives du droit des étrangers au Maroc. C’est une version retravaillée et publiée avec le soutien du laboratoire mixte Movida, un réseau de chercheurs qui entend contribuer au changement de regard sur les migrations africaines et les migrants africains.

Ce soutien m’a permis de voir ce travail publié en espérant qu’il suscite de l’intérêt et de la réflexion et qu’il contribue à sortir de lectures régulièrement biaisées de certains phénomènes migratoires au Maroc mais aussi d’une vision trop souvent misérabiliste du migrant et réductrice du travail administratif.

L’objectif principal est -sur la base d’un travail empirique et d’une approche ethnographique- de se pencher sur ce qui se passe sur le terrain, pour considérer différents aspects de ce phénomène social qu’est le droit, et en particulier le droit des étrangers.

Il s’agit aussi de dresser un panorama contextualisé en passant par différentes dimensions, propres aux étrangers mais qui concernent, pour certaines, la société marocaine dans son ensemble. Car au-delà d’être un professionnel, l’acteur administratif est aussi un membre de la société et puise dans ses pratiques professionnelles des éléments qui relèvent du sens commun.



Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search