Seybou Boureima Amadou

Doctorant au département de Géographie, Laboratoire d’Études et de Recherches sur les Territoires Sahélo Sahariens (LERTESS), Groupe d’Études et de Recherches, Migrations, Espaces et Sociétés (GERMES), Université Abdou Moumouni de Niamey, Niger.

 

 

 


Sous la direction de Harouna Mounakaila, Maître de Conférences, Département de Géographie, École Normale Supérieure, Université Abdou Moumouni de Niamey et de Florence Boyer, Chargée de Recherches à l’IRD.


Sujet de thèse  : Retours contraints dans la zone sahélo-saharienne du Niger : Conditions d’insertion des migrants dans les communes de Tchin-Tabaraden et de Tanout.

Résumé

 Le retour de migrants figure aujourd’hui au centre des réflexions dans un contexte de durcissement des politiques migratoires, de crises socioéconomiques, politiques et sécuritaires dans plusieurs pays de départ comme de destination (Boyer, 2017). D’une part, de nombreux pays mettent en place des mesures visant à restreindre l’accès à leur territoire, à réguler le séjour sur leur sol avec souvent une externalisation des mesures au-delà de leurs frontières et d’autre part, les facteurs répulsifs dans les pays de départ s’amplifient et poussent de nombreux migrants sur les routes à la recherche du mieux-être. Ce qui engendre des mouvements de reflux en provenance des différentes destinations comme ceux d’entre le Niger et ses voisins du Nord (l’Algérie et la Libye) et de l’Arabie Saoudite. Ce présent projet de thèse qui s’intitule « Retours contraints dans la zone sahélo-saharienne du Niger : Conditions d’insertion des migrants dans les communes de Tchin-Tabaraden et de Tanout » questionne les stratégies d’insertion de ces migrants de retour et comment les crises sécuritaires et le durcissement dans les destinations influencent-elles le processus migratoire et l’insertion ?

Publications récentes

  • SEYBOU Amadou. (2018) : « Retours ou expulsion des migrants nigériens d’Arabie Saoudite : conditions d’insertion à Niamey », Mémoire pour l’obtention du Master en géographie de l’Université Abdou Moumouni de Niamey sous la direction du professeur Harouna Mounkaila, Décembre 2018, p. 91.
  • SEYBOU Amadou. (2019), « L’Arabie organise l’expulsabilité des migrants », Plein droit [En ligne], 2 n° 121 | 2019. URL : https://www.cairn.info/revue-plein-droit-2019-2-page-21.htm

Téléchargement


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search