Travers et Traversées de Frontières

Ce spectacle pluridisciplinaire, qui connecte Sciences Humaines (Anthropologie) et Arts (danses sénégalaises et afro-contemporaines, piano classique, théâtre, chants sénégalais, bongo, djembé), traite de la migration des Sénégalais-e-s vers le Maroc et l’Europe. Il diffuse et vulgarise la thèse en Anthropologie de Marie Lasserre, doctorante associée au LMI-MOVIDA.

Il est le fruit de la rencontre et de la vie commune, à travers divers pays entre une chercheuse étudiant les migrations et un migrant danseur, Thierno Ndiaye, une femme et un homme, un Noir et une Blanche, une pianiste amatrice et un artiste professionnel, entre deux personnes dont les pays sont liés par l’Histoire (Esclavage et Colonisation notamment), entre deux personnes qui voyagent pour des raisons distinctes et avec des risques différents.

Il s’agit de représenter l’apprentissage difficile et enrichissant de l’Autre, qui existe dans toute rencontre migratoire et qui peut ressembler étrangement à la relation d’enquête anthropologique. En cela, le support artistique multiple, dirigé par un dialogue innovant piano classique/danses Sabar, devient une forme novatrice pour traduire, valoriser et vulgariser une enquête en Sciences Humaines.

4a1a8093

4a1a8153

4a1a8183

4a1a8187

Voir le site du projet : ici 


Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. 16/02/2017

    […] Diop et le lycée français Jean Mermoz, à l’occasion de la présentation du spectacle Travers et traversées de frontières . Deuxièmement, la venue de Thomas Samba Sarr, ancien migrant de retour au Sénégal, qui a […]

  2. 03/03/2017

    […] Marie Lasserre et Ndeye Coumba Diouf, toutes deux doctorantes en lien avec le réseau MOVIDA, participeront à ces journées. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.