Anissa Maâ

  • Docteure en Sciences politiques et sociales (2019-2020). Elle est rattachée à l’Université libre de Bruxelles au sein du « Group for research on Ethnic Relations, Migration and Equality » (GERME) et du centre de « Recherche et Études en Politique Internationale » (REPI). Au croisement de la science politique de l’international et de la socio anthropologie des migrations, ses recherches proposent une ethnographie de la mise en œuvre du contrôle migratoire aux frontières externes de l’Union Européenne (UE). Sa thèse s’intitule : “Signer la déportation”. Violence, intermédiation et agencéité migrante dans les retours volontaires depuis le Maroc. Elle porte sur les programmes d’ « Aide au Retour Volontaire et à la Réintégration » organisés par l’Organisations Internationale pour les Migrations (OIM) en direction de migrants ouest et centre africains présents au Maroc. La thèse s’appuie sur des terrains de recherche ethnographique menés au Maroc entre 2016 et 2018, et appréhende les retours volontaires à partir de trois pôles en tension : la violence, l’intermédiation et l’agencéité migrante. Elle a donné lieu à des publications dans plusieurs revues francophones et internationales à comité de lecture (Journal of North African Studies, Terrain, Émulations), ainsi qu’à la réalisation d’un documentaire radiophonique (Fragments de terrain, 13 minutes, 2019). Anissa Maâ finalise actuellement un ouvrage issu de sa thèse pour publication aux Éditions de l’Université de Bruxelles en 2021. Elle engage parallèlement des recherches postdoctorales sur une transformation majeure de la gestion internationale des migrations sur le continent africain : la participation des migrants de retour (ou « retournés ») au contrôle migratoire dans leur pays d’origine (Sénégal, Mali).

Page personnelle : https://germe.centresphisoc.ulb.be/fr/user/1215

Profile ORCID : https://orcid.org/0000-0002-2286-9212


Publications :

  • Anissa Maâ, (à paraître 2021), “Signer la déportation”. Violence, intermédiation et agencéité migrante dans les retours volontaires depuis le Maroc, Série « Sociologie et anthropologie », Éditions de l’Université de Bruxelles, 2021 (publication acceptée, à paraître en 2021).
  • Anissa Maâ, (à paraître 2021), “Migration control and autonomy beyond dichotomies. The role of migrants in the implementation of voluntary returns from Morocco”, in Infantino Federica and Sredanovic Djordje [eds], Migration Control in Practice: Before and Within the Borders of the State, Éditions de l’Université de Bruxelles, 2021 (publication accepted, forthcoming 2021).
  • Anissa Maâ, (2020), « Le retour incertain d’Aya et de Prince ». Penser l’incertitude et l’intermédiation des retours volontaires à partir d’une trajectoire féminine en instance de départ depuis le Maroc », Émulations, 2020. DOI : https://doi.org/10.14428/emulations.034.03
  • Anissa Maâ, (2020), “Manufacturing collaboration in the deportation field: intermediation and the institutionalisation of the International Organisation for Migration’s ‘voluntary return’ programmes in Morocco”, The Journal of North African Studies, 2020. DOI : 10.1080/13629387.2020.1800210
  • Anissa Maâ, (2019), « Signer la déportation ». Agencéité migrante et retours volontaires depuis le Maroc, Terrain [En ligne], Terrains, 2019. DOI : https://doi.org/10.4000/terrain.18653

 

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search