Mehdi Alioua, sociologue

Docteur en Sociologie de l’Université de Toulouse, Mehdi Alioua est Professeur Associé de l’Université Internationale de Rabat, rattaché à « Sciences Po Rabat »  où il enseigne la sociologie générale ainsi que ses propres spécialités : sociologie urbaine, sociologie des migrations internationales et sociologie de la globalisation. Recruté en 2011 par l’UIR alors qu’il était installé en France où il enseignait à l’Université de Toulouse 2 et à l’IEP de Toulouse, le Professeur Alioua participe depuis sa création en 2011 au montage de l’Ecole des Sciences Politiques, dite « Sciences Po Rabat », dont il est directeur pédagogique, et à l’accréditation et la reconnaissance de ses diplômes. Habilité à diriger la recherche en 2018, il a obtenu la même année le grade de Professeur Associé et la direction de la Chaire « Migrations, Mobilités, Cosmopolitisme ». Il est responsable au Center for Global Studies de l’axe « Migrations, mobilités globales et complexités des ancrages ». Rédacteur en chef de la revue académique « Afrique(s) en Mouvement » dont il est un des créateurs, il a écrit de nombreux articles, dans des publications des Presses de l’UIR et dans des publications de revues internationales, sur la vie des migrants originaires des pays d’Afrique subsahariennes au Maroc. Il a accompagné en tant qu’expert de l’UIR le gouvernement marocain dans la mise en œuvre de la nouvelle politique migratoire entre 2013 et 2017. Il a codirigé à l’UIR deux recherches et études sur cette question, notamment celle intitulée « Les migrants subsahariens au Maroc, enjeux d’une migration de résidence », première étude statistique sur la vie sociale et la situation socio-économique des personnes non ressortissantes au Maroc dont le statut administratif a été régularisé. Il est membre de Movida depuis sa création et a été durant trois années à son Comité de direction. Ses travaux au sein de Movida portaient durant les cinq premières années du projet essentiellement sur la gouvernance migratoire en Afrique et sur les mouvements sociaux en Afrique de défense des migrants et de lutte contre le racisme.

Thématiques de recherche :

Les travaux de recherches du Professeur Alioua portent sur les mouvements migratoires transnationaux et les espaces transfrontaliers entre l’Afrique de l’Ouest, le Maghreb et l’Europe en se focalisant sur l’Afrique Méditerranéenne comme espace ambivalent de rencontres et de conflits. Il s’intéresse notamment au cosmopolitisme, aux transformations urbaines, au racisme, à la citoyenneté, aux mouvements sociaux, à la globalisation et aux différents régimes de mobilités qui la produisent ou qui en sont les produits. Une grande partie de ses écrits analyse les transformations sociopolitiques qu’induit la migration en Afrique méditerranéenne, grande région émettrice d’exilés qui doit réapprendre aujourd’hui à faire de la place à de nouveaux exilés qui s’y installent ou y échouent après une tentative de passage en Europe.  Mehdi Alioua tente d’élaborer à partir des relations humaines entre les deux rives du Sahara et leurs articulations avec la Méditerranée, une approche de la modernité marocaine, en particulier, et africaine, en générale, qui participe à une ontologie du temps présent.

Programmes de recherches et affiliations internationales :

Le Professeur Alioua est également chercheur au Laboratoire Mixte Internationale « Movida » depuis sa création en 2015, à laquelle il a participé, et dont il a été membre du Comité de direction de 2017 à 2020.

Depuis 2020, Mehdi Alioua codirige avec Felwine Sarr l’axe « Sahel, Sahara, Méditerranée » du programme de recherche internationale « Regions 2050. Mobile space, Porous borders, Pathway of regionalization » sous la direction scientifique d’Achille Mbembe à l’université de Johannesburg en Afrique du Sud (Wits University).

Depuis 2021 il codirige avec Farid El Asri un programme de recherche intitulé « Marocains d’Europe, l’éternel retour » qui porte sur les différentes catégories du retour (forcé, volontaire, temporaire, estivaux, définitif). Dans cette perspective, il dirige à l’UIR et codirige avec l’Université de Paris, deux thèses de doctorat autour de la question des retours et des liens diasporiques.

Publications: 

  • 2020, « Sub-Saharan Africans in Morocco, From Underground to the Recognition or Renewal of Cosmopolitanism », in Rahma Bourqia, Aomar Boum (Eds), Special Issue : Anthropological Debates on Maghribi Societies, Hespéris-Tamuda LV (3) (2020) : 255-274.
  • 2019, « La confluence migratoire marocaine en question », in Afrique(s) en Mouvement n°1, Presses de l’UIR, Rabat, 2019, p. 12-21.
  • 2017, Mehdi Alioua, Jean-Noël Ferrié, La nouvelle politique migratoire marocaine, Presses de l’UIR, Konrad Adenauer Stiftung e.V, Rabat, 2017.
  • 2017, Mehdi Alioua, « Transnational migration is always a migration in stages », in Bernes, Bousetta, Zikgraf (eds) Migration in the Western Mediterranean : Space, Mobility and Borders, Routledge, London, 2017, p.138-161.
  • 2016, Mehdi Alioua, Jean-Noël Ferrié, Saadia Radi, Faouzi Mourji, Les migrants subsahariens au Maroc. Enjeux d’une migration de résidence, Konrad Adenauer Stiftung e.V, Rabat, 2016.
  • 2015, « Circulations et blocages en Afrique méditerranéenne. L’exemple des recompositions migratoires au Maroc », in C. Schmoll, H. Thiollet et C. Wihtol de Wenden (éds), Migration en Méditerranée, CNRS Editions, Paris, 2015, p.359-370.


Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 02/05/2018

    […] Medhi Alioua (Sociologue, U. internationale de Rabat) :  La cause des migrants subsahariens en Afrique Méditerranéenne : histoire présente de la carte de séjour […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search