Travers et traversées de frontières

« En tant que chercheur, je salue ce beau mariage entre l’art et l’anthropologie. » Mamadou Dimé, enseignant-chercheur à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis, membre du réseau MOVIDA.

Extraits du spectacle « Travers et traversées de frontières« , de Thierno Ndiaye et Marie Lasserre.

Spectacle artistico-anthropologique sur les migrations des Sénégalais-e-s vers le Maroc et l’Europe. Projet pluridisciplinaire : connecte Sciences Humaines (anthropologie) et Arts (danses sénégalaises) et afro-contemporaine, piano classique, théâtre, chants sénégalais, bongo (djembé).

Basé sur une thèse en anthropologie de Marie Lasserre et sur les vécus migratoires de Thierno Ndiaye, il relate les transmigrations des Sénégalais-e-s vers le Maroc. Il reflète les migrations transnationales via regards et moyens d’expression pluriels et complémentaires, issus de recherches artistiques et scientifiques.

Il s’agit d’aborder la rencontre de l’Autre, difficile et enrichissante, qui existe dans toute migration et qui renvoie aussi à la relation d’enquête anthropologique. Autour d’un dialogue innovant, PIANO (musique classique), DANSES SABAR, MANDINGUE et AFRO-CONTEMPORAINES s’allient afin de mieux saisir et refléter cette thèse dans toute sa complexité et sa diversité.

Ce spectacle, depuis 2015 jusqu’à aujourd’hui, a valu aux artistes d’être invités et sélectionnés à plusieurs reprises au Sénégal (Institut de Recherche pour le Développement, Lycée Jean Mermoz, La Maison Rose), au Maroc (Université d’Eté du Réseau Migrations) et en France (IUT Carrières Sociales Renaudel, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, Rocher de Palmer, Carré Colonnes de Blanquefort,..). Il s’est professionnalisé durant une résidence artistique de 4 mois, effectuée sur 2 sessions, au Milpa de Bordeaux.

Enfin ce spectacle a été programmé avec l’appui de Sciences Ensemble à l’Alliance Française de Kaolack, le vendredi 30 juin, où il a reçu un accueil très favorable, ainsi que le débat qui s’en est suivi, sur une déconstruction des idées reçues sur la migration intra-africaine.

 

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *