L’Afrique en mouvement : migrations, diasporas et mobilités

Dans le cadre de l’événement « Afrique en Capitale », coordonné par la Fondation Nationale des Musées afin de célébrer durant un mois la culture contemporaine à Rabat, le Musée Mohammed VI d’Art Moderne & Contemporaine (MMVI), le Conseil National des Droits de l’Homme, l’Université Internationale de Rabat (IUR) et l’Agence Marocaine de Coopération Internationale, organiseront une agora africaine toute la journée du jeudi 13 avril à l’auditorium du MMVI intitulée ‘ »L’Afrique en mouvement : migrations, diasporas et mobilités ». Cette agora s’agencera à la fois autour d’une prise de position épistémologique appelant à dépasser les approches classiques par aire culturelle en considérant l’Afrique dans sa pleine dimension, et à la fois autour du principe que les idées doivent s’échanger de manière dynamique et que le savoir académique en Afrique ne doit en aucun cas être cloisonné.

Dans un monde en mouvement nous ne pouvons plus séparer aussi catégoriquement l’Afrique Subsaharienne de l’Afrique Méditerranéenne et nous ne pouvons plus nous limiter au seul miroir déformant de l’Europe pour comprendre les migrations et les mobilités. Le jeudi 13 avril, sous la coordination scientifique du Pr. Mehdi Alioua (UIR) les réflexions et les débats s’agiteront au fil de trois tables rondes en ayant comme fil conducteur une question : comment les mobilités et les migrations intra et extra africaines permettent de penser l’Afrique qui se dessine aujourd’hui. Il s’agira de comprendre ensemble dans quelle mesure les formes de mobilités contemporaines participent à la redéfinition des appartenances et des hiérarchies sociales et à la recomposition des territoires, tout en ayant la volonté de porter une expertise Sud-Sud sur les migrations et les gouvernances politiques en Afrique.

Oui, un autre regard est possible sur les migrations africaines, c’est à ce rendez-vous que nous vous invitons afin de produire ensemble, dans l’écoute de savoirs académiques, l’échange d’idées innovantes et les débats, une réflexion politique et sociale. Dans un paysage segmenté par l’information et l’image, le public pourra recouvrer le chemin de la complexité. Éclairer, ce n’est rien d’autre que de replacer tout sujet dans une épaisseur historique, des espaces plutôt qu’un espace. Nous ne convions pas à un simple fenêtre ouverte sur un monde lointain, mais à prendre part au débat pour se réapproprier, à travers le sujet proposé, une connaissance africaine et à anticiper les enjeux de demain sur notre continent.

C’est dans cette perspective que cette agora africaine réunit des chercheurs travaillant sur les migrations internationales, sur le transnationalisme, sur les diasporas, sur le multiculturalisme, sur les religions, sur le post-colonialisme et sur les mobilités en Afrique, pour présenter leurs travaux et leurs idées que nous souhaitons accessibles à tous. La langue du savant, de l’érudit, de l’expert doit être audible au plus grand nombre. Il importe que chaque nouvelle génération entre dans la vie sans étonnement béat, qu’elle sache s’y reconnaître, s’y mouvoir et bâtir.

Cette journée de conférences et de débats est destinée à tous ceux qui pensent que les enjeux de demain en Afrique vont avoir besoin de mesures innovantes et durables, aux femmes et aux hommes animés par des valeurs d’avenir, désireux d’aborder les débats sociaux dans leur complexité et curieux d’objets nouveaux et de solutions originales. Construire sa libre détermination pour saisir ce nouveau monde des idées qui prend forme, c’est à cela que nous vous invitons. C’est pourquoi l’agora africaine « L’Afrique en mouvement » est une journée d’étude, et bien plus.

Participation des chercheurs du LMI MOVIDA : Mehdi Alioua, Sophie Bava, Sylvie Bredeloup, Aly Tandian, Cheikh Oumar Ba, Augustin Palé, Zoubir Chattou, Farid El Asri


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search