Saydou Koudougou, Doctorant en Sociologie

Doctorant en Sociologie à l’Université Ouaga I Joseph Ki-Zerbo, Burkina Faso sur le thème : « Migrations, identité et citoyenneté : exemple des migrants burkinabè et leurs descendants au Ghana » sous la codirection de Dr Mahamadou ZONGO, Maître de Conférences et de Sylvie BREDELOUP, Directrice de recherches (IRD/LPED).

Le Ghana a longtemps été la première destination des migrants burkinabè (27,2% contre 11,7% pour la CI entre 1924 et 1932 et la 2e destination depuis cette date). Débutés dans les sillages du commerce caravanier, ces mouvements, au départ individuels et saisonniers, se sont transformés en migrations familiales de longue durée ou définitives au fil des générations. Les recherches de Saydou KOUDOUGOU s’intéressent aux modes d’identification de soi et de construction/reconstruction de leur appartenance au pays d’origine (ou celui de leurs parents) et au pays d’installation ou de naissance de ces immigrés burkinabè et leurs descendants. Dans un pays où l’ethnicité reste un marqueur fort des identités et dans un contexte de construction de l’État-nation, comment ethnicité et nationalité sont utilisées par ces immigrés et leurs descendants dans l’exercice de leurs citoyennetés ?

Les résultats de ces recherches ont déjà fait l’objet de quelques publications et communications qui sont :

« D’une génération à l’autre : les migrants burkinabè installés au Ghana », Sylvie Bredeloup et Mahamadou Zongo (sous la dir.), Repenser les mobilités burkinabè, L’Harmattan, pp 67-95

« La diaspora burkinabè et sa descendance au Ghana : insertion dans la société d’accueil et liens avec le father’s land », Zongo M. Les enjeux autour de la diaspora burkinabè, L’Harmattan, pp 77-112

« La famille en migration : la marginalité des vieux immigrés mossé au Ghana » (soumis pour publication, LASDEL dans le cadre du programme Migdevri) ;

« Migrations internationales et liens avec le pays d’origine : le cas des migrants burkinabè et leurs descendants au Ghana », UCAO/UBB, 71p.

« Les diasporas burkinabè dans leur pays d’accueil : cas du Ghana » au Colloque international sur le thème : « Les migrations burkinabè : permanences et changements » (ISSP, mai 2015).


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *